Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 08:59

ramones

 

Ah la la, un premier concert des Ramones, ça ne s'oublie pas, surtout quand on vit dans un trou à la campagne. Rien que trouver des billets, tiens, quand t'es pas de Paris.... Heureusement, un allié en la place, en la personne d'un cousin fondu au Rock'n'roll, résout le problème et nous voilà partis en train avec un copain de lycée, après avoir trouvé un motif bidon pour manquer les cours pendant deux jours. Ce concert, on a failli pas le voir parce que, provinciaux incapables de trouver notre chemin dans le métro et en plus un peu pétés à la bière, ça compromettait sérieusement l'arrivée à l'heure au Palace. Enfin bon, sans top bien savoir comment, nous y voilà, assez à la bourre pour rater les UK Subs en première partie mais l'essentiel c'était d'avoir les basquets bien à plat sur la piste de danse, ça n'a pas duré. Enorme, un son énorme, qu'on retrouve dans le premier live du groupe, sauf qu'on est ressortis sourds comme des pots parce qu'à l'époque, ménager ses oreilles, on savait pas trop faire. Les Ramones ont joué à fond, pas une pause, les morceaux s'enchaînaient tellement vite qu'on arrivait pas à tout reconnaître. C'est la première, et une des seules fois, où j'ai vu un public homogène, tout le monde réagissait pareil. Il y a même deux crétins de skins qui ont essayé de progresser vers la scène en rampant sur les épaules des kids, à un moment, ils sont tombés dans une crevasse, ces cons, et les mecs se sont mis à leur pogotter sur le ventre. Fallait voir comment la sécurité s'est remuée pour aller les repêcher.
Un concert énorme, que seul le suivant, au même endroit, à réussi à surpasser. Les Ramones, on aime ou on aime pas, mais tous ceux qui ont eu la chance de les voir sur scène, même dans les dernières années du groupe, en ont ramené les mêmes souvenirs. Pas facile de ne pas être un peu nostalgique après des moments comme ça.

Pour celles et ceux qui savent chercher des bons plans sur internet, il traîne un fichier copié à partir du direct de ce concert assuré par France Inter ce soir là. Le son n'est pas toiletté comme celui des albums live, mais ça donne en une dizaine de titres une bonne idée de l'ambiance qu'il y avait au Palace.

 

Tiens, une photo de ce concert, grattée dans Best ou Rock&Folk.

ramones-paris

 


Repost 0
Published by Dom Surf, dit Surfingbird, blitzkriegbopper - dans Ramones
commenter cet article
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 14:26

Un petit clin d’œil en passant à tous les kids qui se baladent dans la rue ou en concert avec un t-shirt Ramones: et avant, c’était comment?
Je les ai trouvé au fond d’une cantine de vieilles fringues qui ont survécu à 3 ou 4 déménagements. Je savais que le plus récent s’y trouvait mais ça a été une surprise de voir resurgir le plus ancien, que j’avais complètement oublié.

 

t-shirt1

Ces deux t-shirts ont la particularité d’avoir chacun vécu un concert des Ramones.
Le premier, je le portais à Paris au Palace en 80. Il avait un petit frère, représentant la couverture de Road to ruin, le micro de Joey étant remplacé par une grande épingle à nourrice. Celui-ci n’a pas survécu à une bagarre pour une obscure histoire de Guiness. Il ne me reste que le premier.
La génération suivante, ramenée de New-York en 1981, n’a pas résisté aux lavages. Deux beaux t-shirts noirs avec des aigles sur le coté face, mais l’imprimé s’est barré en chips dans la machine après plusieurs années. Dommage, car l’un d’eux avait vécu le concert du Palace à l’automne 81. Je crains bien que ma mère en ai fait du chiffon, hélas!

 

t-shirt2
Le second est plus récent et date des années 90. Il a été porté à Bourges en 91. Il me va encore alors que le premier irait à peine à un môme de 12 ans. En plus d’avoir rétréci au lavage, je me suis rendu compte qu’avec l’âge, le blitzkrigbopper moyen avait tendance à développer de très beaux muscles abdominaux. Le t-shirt, non.
Voilà. Pas grand chose de neuf en 30 ans de Rock’n’roll, mais une certitude: avec ça sur le dos, on n’est pas prêts de passer pour des has-beens, mes frères!

Repost 0
Published by fan-des-ramones.over-blog.com - dans Ramones
commenter cet article
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 11:53

Marky-Ramone1

A tout seigneur, tout honneur, et il est juste de dédier le premier article de ce blog à une légende vivante du punk-rock.
Marky Ramone, le plus légitime des musiciens capables de revendiquer l’héritage, et un des derniers membres encore vivants des Ramones, était sur scène samedi 11 septembre pour un concert sur le site du Bol d’or de Magny-Cours.
Sincèrement, le petit père Marky, je n’aurais jamais cru le revoir un jour, après la séparation des Ramones et la mort de Joey, Dee Dee et Johnny. Les trois fois où j’ai vu le groupe sur scène (1980, 1981 et 1991), c’est lui qui était à la batterie. C’est vous dire le bond que j’ai fait quand j’ai su qu’il passait à une soixantaine de bornes de chez moi.
Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en allant l’écouter à Nevers, à part qu’à Montpellier quelques jours avant, il avait dégainé, avec sa nouvelle formation, le Marky Ramone’s Blitzkrieg, 30 titres parmi les plus populaires du répertoire des Ramones.
Premier contact avec le groupe, Marky très en forme qui vient même remercier en Français le public d’être présent. La suite des événements, c’est une bonne heure de karaoké spécial fans des Ramones pendant laquelle le public initié peut reprendre sans complexe en chœurs tous les titres qui défilent, avec comme maître de cérémonie un Marky très concentré dont la batterie domine légèrement, plus qu’autrefois, en tous cas.
Les musiciens qui l’accompagnent sont d’honnêtes travailleurs, auxquels il serait injuste de reprocher de ne pas être les Ramones. Ils jouent avec leurs tripes sans tomber dans la caricature, et ça c’est une preuve de bon goût. Quelques attitudes sont ouvertement copiées sur les vidéos de la formation d’origine, parce qu’on sent que la musique qu’ils jouent les habite, mais ils ne semblent pas chercher à imiter les Ramones, comme tant de clones s’appliquent à le faire jusqu’à la parodie un peu dérisoire, comme d’autres le font pour Mike Brant ou Claude François.
Le Blitzkrieg de Marky, il faut aller le voir pour s’amuser et se faire plaisir. Pas pour revivre un concert des Ramones ou se raconter que c’est ce qu’on écoute. Le son est différent, le rythme bien plus lent, seul le quart de l’âme de cette formation est toujours là et c’est nettement insuffisant pour qu'on se sente bluffé une seule minute.
C’est aussi devant la scène qu’on retrouve des frères et des sœurs qui vibrent pour les même accords et avec lesquels on partage une excellente tranche de Rock& Roll (arrosée de plein de liquides diversement alcoolisés, ce qui ne gâche rien si on rentre à pied).
J’espère vraiment que Marky reviendra un jour nous faire une petite visite, parce que ce qu’il propose est irremplaçable. Dans tous les cas, sautez sur l’occasion si elle se présente!

Marky-Ramone2

Repost 0
Published by fan-des-ramones.over-blog.com - dans Ramones
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 22:38

mediator

Hey ho,

le blog des Petits Frères des Punks est passé dans l'au-delà il y a presque un an. Vaincu par un classement automatisé débile qui l'avait catalogué "pornographique" à cause d'une gentille stripteaseuse en photo à coté du Professeur Choron, je ne supportais pas de devoir passer par des portails X pour publier mes articles alors j'ai préféré saborder l'affaire.

Et puis, vous avez été quelques uns à vous demander où était passé l'Ordre des Petits Frères des Punks. A moi aussi, ça commençait à manquer alors de repars, dans un projet très proche, plus axé sur la musique des Ramones, avec plein de découvertes, pas toutes punks, d'ailleurs.

Pourquoi relancer le bouzin ce jour précis? Parce qu'on est le lendemain du 11 septembre 2010, jour qui restera dans l'Histoire comme celui où j'ai revu un des Ramones vivant, sur scène, et à à peine une soixantaine de bornes de chez moi.

Marky Ramone's Blitzkrieg au Bol d'or de Magny-Cours, ça fait un choc, même à un blitzkriegbopper expérimenté comme l'auteur de ces lignes.

De ce choc est parti Fan des Ramones.

J'espère que vous apprécierez.

Surfingbird, A.K.A. Dom Surf, abbé de l'Ordre Choronien des Petits Frères des Punks

 

 

Repost 0
Published by fan-des-ramones.over-blog.com - dans Ramones
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de fan-des-ramones.over-blog.com
  • Le blog de fan-des-ramones.over-blog.com
  • : Mon univers de fan des Ramones et de plein d'autres groupes.
  • Contact

Visites


Visitor Map
Create your own visitor map!

 

  3934 visites? Hey, ça peine mais ça commence à décoller!

Merci à tous ceux qui passent.

Rechercher

Archives

Liens